Petit déjeuner salé

Exit le choc glycémique

État des lieux

On me demande souvent quoi manger au petit déjeuner. Parce que si on doit vraiment lâcher son croissant ou sa tartine de choco, y a intérêt à avoir quelque chose d’autre à se mettre sous la dent!

Je comprends, ce n’est pas simple. On mange du sucre très souvent et depuis assez longtemps que pour ne pas avoir envie de changer ses habitudes (70 ans contre des milliers d’années sans sucre quand même ;-)).

Le sucre est partout! (Ou presque)

Je sais ce que c’est. J’ai moi-même mangé très sucré pendant longtemps et ça m’arrive encore de me laisser aller quelques jours sur cette voie glissante de quelques friandises sucrées presque tout au long de la journée. C’est évidemment dangereux et absolument pas productif!

Bien que le pain complet soit deux fois moins « sucré » que le pain blanc, il contient quand même l’équivalent de 2 morceaux de sucre par tranche! Une assiette normale de pâtes cuites de 250gr contient 12 morceaux de sucre et ne parlons pas du sandwich que l’on peut parfois manger entre deux réunions: 25 morceaux de sucre!

Vous le lisez partout, le sucre se trouve dans tout, ou presque. Il fait grossir, nous entraîne sur la voie d’une inflammation de bas grade, nous occasionne désagréments et maladies. Bref, rien de bon.

Pourtant c'est si bon!

 

La seule solution est d’arriver à s’en passer. Parce que dès que l’on met quelque chose de sucré en bouche, ou quelque chose avec un IG assez élevé que pour enclencher la machine, c’est fini pour la plupart d’entre nous. Je dis la plupart parce que je sais que pour certains, ça ne représente rien de dramatique. Mais là, j’ai envie de dire, on n’est pas à armes égales. Qu’à cela ne tienne, il y a des solutions.

 

 

La première,

Est évidemment de supprimer les produits transformés qui nous font manger du sucre sans même qu’on ne le sente ou qu’on ne le décide. Résultat, sans vraiment le plaisir d’une pause gourmande, on a déjà avalé des petits bouts de ci de là.

La deuxième,

C’est d’augmenter la part de matières grasses et de protéines afin non seulement de donner à notre corps l’énergie dont il a besoin, mais aussi de calmer le jeu des hormones qui s’emballent. Ça permet aussi d’arriver plus facilement à satiété et d’empêcher notre organisme de pinailler pour obtenir autre chose.

Pour autant, il faut que les matières grasses et protéines soient de bonne qualité et qu’elles attisent notre gourmandise.

Et la troisième solution,

C’est de rendre nos repas gourmands et attractifs 🙂

 

Ce matin, j’avais un peu de temps et j’en ai profité pour tester deux nouvelles recettes. Enfin, ce ne sont pas des recettes à proprement parler puisque très souvent, je me laisse créer sur l’instant. Parfois ça rate, heureusement c’est rare et parfois ça réussit. Aujourd’hui, c’était vraiment bon, alors j’ai décidé de vous partager les recettes.

 

J’ai réalisé un smoothie vert en insistant sur le caractère non sucré des ingrédients et j’ai fait une préparation pour mélanger légumes, matières grasses et protéines pour le petit déjeuner. L’un avec l’autre, c’était top et ultra facile à digérer. Evidemment, ce sont des idées, tout est interchangeable, tant pour le jus que pour le petit déjeuner. laissez vous tester en imaginant les saveurs entre elles, vous verrez, au début c’est déstabilisant de cuisiner sans recette puis très vite, vous vous éclaterez en cuisine avec les produits de saison et locaux!

Je partage !

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *