Cuisine santé – Healthy cooking

La cuisine saine, c'est simple

Comment tout a commencé...

C’est après  un long chemin, parfois tortueux, dans le domaine de la nourriture que j’ai choisi de créer mon métier. Je n’ai pas fait des études de nutrition en sortant de mes humanités, non, non. J’ai d’abord bourlingué et roulé ma bosse dans des domaines divers et variés comme l’histoire, les relations internationales, et même le domaine bancaire.

Alors, pourquoi un jour la nutrition? Parce que je me suis rendu compte un jour que ça prenait trop de place. Je ne pensais plus qu’à ça.

Vers 7 ans, l’alimentation est devenue un refuge. Je m’y cachais à chaque fois que perdais pied dans le monde qui m’entourait et que je trouvais si étrange que je ne pouvais pas vraiment y trouver ma place. Pendant longtemps, j’ai mangé en cachette, pétrie de doutes et de honte. Ca ne se voyait pas, mon image corporelle n’a jamais vraiment changé au-delà des standards.

Quelques dizaines d’années plus tard, le calme s’installe avec quelques moments parfois plus intenses mais rien de dramatique. Mon chemin n’a pas été simple ou rapide mais je l’ai choisi chaque jour et maintenant, j’ai envie de vous partager tout ce qui m’a aidée à l’apaiser et à être sereine avec la nourriture.

Aujourd’hui, exit les compulsions alimentaires, les moments de boulimie, le grignotage intempestif, l’obsession du sucre.

Finis les régimes hypocaloriques, les régimes tout court, les diètes, les détox express ou les jeûnes, les soupes au chou.

J’ai appris à rééquilibrer mon alimentation et surtout ma relation à mon assiette.

Pourquoi je choisis d’animer un blog ?

Parce que face aux demandes de plus en plus nombreuses de conseils, de recettes faciles et saines, d’avis ou d’infos, je me dis que rassembler le tout pourrait en aider certains et en amuser d’autres.

Et puis, le partage, particulièrement dans le cadre de l’alimentation, ça me parle.

Nous sommes ballottés dans une société qui devient de plus en plus individualiste, exigeante, concurrentielle parce qu’à un moment, beaucoup ont imaginé que c’est ainsi qu’ils vivraient plus heureux. Evidemment, on se rend compte aujourd’hui que ce n’est pas le cas et le processus s’inverse pour certains d’entre nous (heureusement, de plus en plus nombreux).

L’alimentation n’a pas échappé aux conséquences de cet affolement. On voudrait manger gourmand et sain, sans que ça ne prenne des plombes à préparer et que ça ne coûte trop cher. On veut des recettes sympas, faciles, « santé », mais on aimerait avoir déjà tout dans ses placards, n’utiliser aucune compétence ni aucun ustensile différent de ceux nos grands mères…

Oui, mais nos grands-mères, elles avaient le temps ! Elles prenaient le temps de couper les légumes, de faire mijoter des plats, de faire leurs gâteaux et tartes. N’oublions pas qu’il y a pas si longtemps que ça, la nourriture (qui est quand même la 3e chose à nous garder en vie, après l’air et l’eau) représentait 50% de l’argent que gagnait un ménage et tout autant, voire plus, du temps d’une journée…

Bien entendu, il est question de s’adapter au monde qui évolue mais vous connaissez aussi bien que moi l’histoire du sourire de la crémière. On ne peut pas tout avoir.

Qu’à cela ne tienne, je vais essayer sur ce blog de vous donner toutes les informations possibles et imaginables dans le domaine de l’alimentation saine.

Qu'allez-vous y trouver?

Vous trouverez des recettes rapides et faciles, des idées, des points de vue sur l’alimentation d’aujourd’hui. Il y a des tags et des catégories, j’essaye d’être la plus claire possible et de bien tout trier pour que ce soit facile pour vous.

Je m’adresse souvent aux femmes, parce que c’est une réalité que je connais mieux, que ce soit dans mes ateliers ou dans mes consultations, mais les hommes sont les bienvenus et pardon s’ils se sentent lésés.

Vous verrez que sur ce blog je parle autant de nutrition que de psychonutrition, parce que je crois sincèrement que quand le fait de manger devient souffrance et que physiologiquement tout fonctionne, c’est qu’il y a derrière, des émotions, des comportements, des croyances, des conditionnements qui nous poussent à manger de façon inadéquate.

Et si à ces difficultés, on répond par une réponse physiologique ou nutritionnelle, on fait plus de mal que de bien.

C'est possible de rééquilibrer sa relation à l'alimentation?

Dans le cadre de les consultations, je suis souvent confrontée à cette question : « Comment rééquilibrer ma relation à l’alimentation? »

C’est une question simple mais dont la réponse l’est beaucoup moins. Et surtout, elle va dépendre de chacune. Notre relation à l’alimentation n’est que le reflet de notre vie à un instant T mais aussi la suite logique de notre passé.

Et pour cette raison, on ne peut pas tout arracher pour recommencer.

Il y a mille et une raisons de manger et tout autant de portes pour comprendre, traverser et transformer ce qui fait mal.

Prendre soin de tout ça ne se fait pas en un tour de main mais n’en déplaise à Freud, pas toujours besoin non plus de rester des années sur le divan pour décoincer les choses.

Je ne pense pas que la réponse soit unique et bien ficelée. Elle dépend du chemin de chacune mais je suis sûre que vous trouverez dans ce blog santé des réponses à certaines de vos questions et des moyens pour avancer un peu plus loin.

J’essayerai donc d’être assidue et de donner un max d’infos sur tout ce qui me semble intéressant, interpelant, dangereux ou follement amusant. Si vous avez des questions, des sujets que vous voulez voir abordés, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous, j’aurai plaisir à vous répondre 🙂

Pardonnez le ton parfois ironique, ce n’est jamais méchant. Je me plais à cultiver la bienveillance mais je trouve que parfois, un peu de légèreté et d’humour est la meilleure réponse à une situation difficile. Amusez-vous des histoires, profitez des recettes et des trucs&astuces, comprenez-vous et libérez-vous!

Je partage !

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *